Albert Camus et le christianisme

Dans une conférence de 1946, Camus se déclare incroyant et réclame un vrai dialogue avec les croyants pour lutter contre les « forces de la terreur » ; il appelle le christianisme à parler dans « un langage clair » et à préserver sa « vertu de révolte et d’indignation ». Trois temps seront ici envisagés : 1 – La « vénération » de Camus pour la personne du Christ, dans sa vie et dans son œuvre. 2 – Son rapport à la morale et à la politique à travers un mot d’ordre : « Il faut choisir entre le Christ et le tueur ». 3 – Son rapport au mystère et au sacré qui nous aide à vivre et à espérer aujourd’hui.

Bibliographie

Conférences et discours. 1936-1958, « Folio », Gallimard, 2017.

Le premier homme (1994), « Folio », Gallimard, 2020.

La peste (1947), « Folio Plus », Gallimard, 1996.

Arnaud Corbic, Camus et l’homme sans Dieu, Cerf, « La nuit surveillée », 2007. 

Camus, la philosophie et le christianisme, sous la direction de Hubert Faes et Guy Basset, Cerf « La nuit surveillée », 2012.

Avec ces enseignant(e)s :

Date de début
Mardi 29 Avril 2025
Date de fin
Mardi 20 Mai 2025
Horaires
de 14h30 à 16h30
Durée
8 heures
Tarif
104 €
Tarifs réduits

60 % jeunes de moins de 30 ans
30 % demandeurs d’emploi
20% deux personnes composant le couple
Journées d’études : gratuité pour les étudiants
(un justificatif pourra être demandé)

Ouvert à tous sur inscription
Statut
Présentiel, possibilité de suivre à distance
ECTS
1