Paroles des pauvres sur la clameur de la terre

chaire Jean Rodhain

Dans la continuité des études théologiques à partir de la parole de personnes en précarité, ce séminaire de recherche fera dialoguer des personnes engagées à différents titres auprès des plus précaires : praticiens, théologiens, universitaires.

Notre étude se basera sur des textes que les groupes du Réseau Saint Laurent ont préparés en vue de leur participation à l’assemblée de la Conférence des évêques de France en novembre 2021 autour du thème clameur de la terre, clameur des pauvres, en référence à Laudato si’ (n°49).

Le lien entre ces deux clameurs ne se limite pas à sa dimension économique. « Il n’y a pas d’écologie sans anthropologie adéquate » (LS118). Il ne s’agit pas de juxtaposer la clameur de la terre et la clameur des pauvres, mais d’écouter les très pauvres pour plonger aux racines anthropologiques des crises éco-systémiques auxquelles nous sommes confrontés. Certes les plus pauvres sont les premières victimes du dérèglement climatique, mais ils peuvent aussi, sur ces questions écologiques, être des acteurs, des experts, des éclaireurs sur les plans politique, anthropologique, spirituel voire théologique.

Dans un premier temps, nous ferons le point sur les manières de comprendre le lien entre ces clameurs. Puis, à l’écoute de ces textes, nous chercherons à entendre les harmoniques nouvelles qu’ils pourraient nous suggérer et nous tenterons de discerner des pistes de recherche qui restent à explorer.

Le nombre de places est limité. Participation sur inscription.

Sur deux journées : jeudi 29 février (10h-18h) et vendredi 1er mars (9h-16h) 2024.

Contact : contact_seminaire : frederic-marie@franciscains.fr

Avec ces enseignant(e)s :

Date de début
Jeudi 29 Février 2024
Date de fin
Vendredi 01 Mars 2024
Durée
12 heures
Sur candidature
Statut
Présentiel
Cursus
3e cycle
ECTS
2