Modernité et perte de repères – Une lecture de Charles Taylor

Après le « désenchantement du monde », l’être humain est-il astreint au subjectivisme relativiste ? Le cours explore la réponse du philosophe canadien Charles Taylor. Selon lui, la modernité se caractérise par l’avènement d’une vision de l’homme comme sujet créateur de ses valeurs. Cette vision, lorsqu’elle occupe seule le champ des idées morales, cause un « malaise ». Le cours propose de lire l’œuvre de Taylor comme une entreprise pour sauver les acquis de la modernité (l’authenticité notamment) en évitant ses écueils (l’atomisme, le subjectivisme et relativisme).

Bibliographie

  • C. Taylor, Le malaise de la modernité, Paris, Editions du Cerf, 1994.
  • C. Taylor, Les Sources du moi. La formation de l’identité moderne, Paris, Seuil, 1998.
  • C. Taylor, Multiculturalisme. Différence et démocratie, Paris, Flammarion, 1997.
  • C. Taylor, L’âge séculier, Paris, Seuil, 2011.

Avec ces enseignant(e)s :

Date de début
Mercredi 04 Décembre 2024
Date de fin
Mercredi 29 Janvier 2025
Horaires
de 19h30 à 21h30
Durée
14 heures
Tarif
168 €
Tarifs réduits

60 % jeunes de moins de 30 ans
30 % demandeurs d’emploi
20% deux personnes composant le couple
Journées d’études : gratuité pour les étudiants
(un justificatif pourra être demandé)

Ouvert à tous sur inscription
Statut
Présentiel, possibilité de suivre à distance
ECTS
2