Le pardon dans tous ses états

Au milieu du vingtième siècle, la question du pardon s’est posée à frais nouveaux. Cantonnée jusqu’alors à la sphère religieuse, elle surgit sur la scène politique avec la création de la RFA et de l’État d’Israël, qui nouent des relations diplomatiques via le paiement de réparations. Des philosophes comme Arendt, Jankélévitch ou Ricoeur s’intéressent alors au lien entre réparation et pardon. En 1989, la question revient avec la première Commission vérité et réconciliation au Chili, suivie par celle d’Afrique du Sud en 1995. Parallèlement, de nouvelles pratiques se développent : médiation, justice restaurative, etc. Le pardon apparaît également en psychologie.

Aujourd’hui, la mise à jour des violences sexuelles, notamment dans l’Église, conduit à poser encore différemment la question du pardon, dans l’accompagnement des victimes, des agresseurs, sans oublier la transformation des structures ayant favorisé ou couvert de telles violences.

Cet ouvrage rassemble les interventions du séminaire de recherche interdisciplinaire qui s’est tenu aux Facultés Loyola Paris (ancien Centre Sèvres) de fin 2019 à fin 2022. Il sera suivi d’un second volume.

Avec ces enseignant(e)s :

Auteur(s)
Dir. Lorraine Angeneau, Guilhem Causse
Date de publication
Lundi 12 Février 2024
Tarif
20€